Auteur Sujet: [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.  (Lu 16713 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne fredingue

  • SuperModo
  • LyonMot' accro
  • *****
  • Messages: 17101
  • A bientot Syl... Mais pas tout de suite
  • Moto: 2500 cm3 de Teutonn's et 650 de sushi
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #90 le: 13 décembre 2017 à 10:18:30 »
 :top:

Hors ligne Flo44

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 1195
Re : Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #91 le: 13 décembre 2017 à 11:28:00 »
Beau projet  :top:

Je ne sais pas quels rallyes tu comptes faire, mais les volcans viennent d'être annulés pour 2018  :-\
championnat  :dead: :top:
EX two strokes powerrrr

Hors ligne Mehdingue

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4198
  • Marushin en plus dingue! ;)
  • Moto: ZXR750j ; GPZ1000RX ; Motobi-Benelli
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #92 le: 13 décembre 2017 à 13:17:22 »
la rampe...
Les modes passent, seuls les classiques restent.

Hors ligne Mehdingue

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4198
  • Marushin en plus dingue! ;)
  • Moto: ZXR750j ; GPZ1000RX ; Motobi-Benelli
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #93 le: 13 décembre 2017 à 13:20:15 »
l'amorto...
Les modes passent, seuls les classiques restent.

Hors ligne Mehdingue

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4198
  • Marushin en plus dingue! ;)
  • Moto: ZXR750j ; GPZ1000RX ; Motobi-Benelli
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #94 le: 13 décembre 2017 à 13:23:05 »
@Goyalka: vu comme les voix s'élèvent contre l'annulation par la fédé de certains rallyes, il est urgent d'attendre les évolutions possibles. Un rallye de plus est prévu au championnat en octobre en Charente ;)
Les modes passent, seuls les classiques restent.

Hors ligne Flo44

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 1195
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #95 le: 13 décembre 2017 à 17:21:03 »
C'est HORS championnat les charentes  ;) ;)
EX two strokes powerrrr

Hors ligne Mehdingue

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4198
  • Marushin en plus dingue! ;)
  • Moto: ZXR750j ; GPZ1000RX ; Motobi-Benelli
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #96 le: 17 juillet 2018 à 10:53:14 »
"Une vieille sportive pour routes pourries": on ne peut pas dire que je ne savais pas! Les routes pourries ont eu raison de la vieille sportive... et même de la foi du pilote.

Voici mon CR du Rallye du Dourdou qui a eu lieu ce WE en Aveyron:



Parti lundi matin de Lyon, ce n'est qu'en toute fin de journée que j'atteinds Villecomptal, à 80... suivi de Tonton mon ami et mécano hors pair... sorcier des hypersports 80-90's. Le temps d'installer le camp, je croise des pilotes rencontrés lors des Volcans 2017. Ca fait plaisir de revoir tout ce petit monde! Mardi première reco du routier à moto. Je rentre catastrophé. Les routes sont à peine praticables. Au delà de leur caractère étroit, champêtre, déchiffoncé... d’innombrables graviers rendent la boucle très périlleuse. Je me bats pour tenir un petit 45km/h sans me perdre. Je corrige les glisses et essaie d'être le plus doux possible sur mes commandes mais dès que j'essaie d'imprimer du rythme, je frôle la gamelle... c'est très chaud! Je rentre et annonce à Tonton qu'on rentre au bercail. Hors de question de partir dans la nuit sur ces routes "kinder surprise". Tonton me tempère et m'invite à rouler en caisse pour la seconde boucle, histoire de passer une fois dans les spéciales (interdites aux 2RM). Il constate par lui-même l'ampleur du défi qui nous attend. Les plaques vicieuses de graviers associées aux branches, traînées de boues, sables, mousse, herbes, bitume fondu, trous, bosses... c'est limite du TT!
Je parviens à accepter la chose mais la désillusion est grande. J'ai l'impression de saccager ma brêle en roulant à faible allure.
Les journées s'enchaînent, les recos des autres "balayent" un peu et les routes deviennent peu à peu praticables, en restant naturellement piégeuses, mais ça passe. Je me sens enfin prêt.

Le vendredi arrive et la course commence. La boucle de reco s'effectue sans problème même si ça bouchonne en spéciale alors que certains déboîtent... mon voisin de paddock se fait même casser le levier de frein avant par un concurrent qui le déboîte dans un spéciale. C'est parti pour la première ES. Je pointe à l'heure mais dois attendre. Deux chutes viennent de se produire, dont celle de Johan Daval, bien malheureuse... Je décide d'y aller avec le dos de la cuillère avec mes pneus froids et l'éclairage à la bougie. J'élargis un peu pour éviter quelques trous et me place mal mais j'assure sans frayeur. Je sors sans connaître mon temps mais pense pouvoir faire au moins 15s de moins au moins une fois dans le rallye.

La navigation vers l'ES2 a été difficile et je pointe en retard. Mais j'y suis. On me presse car je suis le dernier numéro et les premiers de la prochaine boucle ne vont pas tarder. Pas le temps de se poser, 3,2,1, gaz! Je pars fort mais ça passe très bien, le tracé me semble connu, jusqu'au dernier droit où, à l'accélération, une grosse virgule à l'accel m'envoie pleine balle à l'inter du virage. J'apprendrai plus tard que des chutes ont eu lieu au même endroit avant moi. Un side parti juste avant moi avait fini le virage en acrobatie, ramenant un max de terre...
Un peu sonné, mais debout, je ne sais plus comment, je repars avec la moto. Je rentre à Villecomptal. Je ne sais plus bien comment. Je me souviens que j'ai téléphoné. Je me souviens qu'un rsv4 blanc me demande de dégager de l'horloge à l'arrivée. Je rentre au camp. Fin de la course.
Dure réalité du sport moto. La moto a la partie cycle déglinguée et je la comprends! Elle a pris pleine face un méchant fossé surmonté d'un talus. Le moteur a coupé net. La faute ne pardonne que rarement. J'ai grillé trop de jokers. Cette chute est une remise en question pour moi. Une pause s'impose. Malgré une fourche qui a bien pris, la brêle roule encore, elle m'a ramené au bercail... solides ces vieilles!

Bravo aux pilotes ayant réussi le rallye sans tomber et sans pénalités. Rien que ça, c'est énorme. Longue route à vous amis du rallye routier! Merci aux habitants pour leur accueil et aux organisateurs qui ont concocté un rallye de très sélectif.
Les modes passent, seuls les classiques restent.

Hors ligne fredingue

  • SuperModo
  • LyonMot' accro
  • *****
  • Messages: 17101
  • A bientot Syl... Mais pas tout de suite
  • Moto: 2500 cm3 de Teutonn's et 650 de sushi
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #97 le: 17 juillet 2018 à 12:20:29 »
 :o :-*

Hors ligne GI-NOX

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 3998
  • Moto: une jeune vieille Gex K6 et la Panther GS LC
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #98 le: 17 juillet 2018 à 14:03:19 »
Rude rally il semble effectivement
Flo n'a pas été plus heureux je crois...
De l'angle, des paysages... et fan de Kévin SCHWANTZ!    L'intelligence, c'est comme le parachute, quand on en a pas, on s'écrase.

Hors ligne Flo44

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 1195
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #99 le: 17 juillet 2018 à 14:11:11 »
 ;)

EX two strokes powerrrr

Hors ligne YouGo

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 1697
  • Moto: Sprint ST 1050
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #100 le: 17 juillet 2018 à 19:48:09 »
Une sacrée expérience et des tas de moments - bons ou mauvais - sans doute gravés à jamais dans le coin de la tête. :top:

Pour moi, c'est déjà énorme de se payer le culot de s'inscrire à un rallye routier et de ne pas se dégonfler au moment de la course... :dead:
Never compromise. Not even in the face of Armageddon.


Hors ligne Mud

  • LyonMotards
  • Régulier
  • ***
  • Messages: 187
  • Moto: MV Agusta Brutale 910 R - Honda CB 750 Seven Fifty
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #101 le: 17 juillet 2018 à 23:51:03 »
Merde ...
Grosses pensées à toi et ta mamie.
J'espère que vous n'êtes pas trop chiffonnés tous les 2.

Tu dois avoir quand même la rage compte tenu de ton investissement dans ce défi ...
Lors de ma glissade dans le pin bouchain il y a 2 ans tes mots m'avaient grandement réconforté,  donc je sais que tu vas rebondir !!
 :top:

Hors ligne Mehdingue

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4198
  • Marushin en plus dingue! ;)
  • Moto: ZXR750j ; GPZ1000RX ; Motobi-Benelli
Re : [Rallye routier] une vieille sportive pour routes pourries.
« Réponse #102 le: 18 juillet 2018 à 09:51:33 »
Merde ...
Grosses pensées à toi et ta mamie.
J'espère que vous n'êtes pas trop chiffonnés tous les 2.



Je suis plutôt en bon état par rapport à la violence du crash. La moto a glissé de l'arrière à l'accélération (fond de 2) à 80-90km/h. J'ai perdu un peu de vitesse en relâchant les gaz et en glissant des deux roues. J'ai tenté de revenir vers la route en redressant fermement la moto (les carénages n'ont pas frotté) mais l'espace était insuffisant et je ne voyais plus la route (nuit et phare dirigé vers l'intérieur, soit le talus). l'avant a mordu l'herbe au bord de la route. Je me suis éjecté en sautant de la moto avant le choc. J'ai fait une 1/2 vrille pour finir dur le dos. L'impact dorsale-casque a été simultané. Ca a cogné fort mais le matériel a joué son rôle. Hormis des côtes douloureuses (ça va déjà mieux) et le fait d'avoir été sonné, je vais bien.

La moto a vu la fourche reculer et a même éclaté le V de carénage. Tout l'avant est ruiné: fourche (ou té inf?), araignées, feux, tête de fourche, flancs (jonctions avec la TDF explosés, axe de roue (à première vue), garde boue... voilà ,pour l'essentiel. Il y en a pour plus cher que la valeur de la moto... si le cadre est intact! A cela s'ajoutent la peinture et la main d'oeuvre. Bref, elle ne roulera sans doute plus jamais.

Je rebondirai mais sans doute dans un autre univers que celui de la moto. :)
Les modes passent, seuls les classiques restent.