Auteur Sujet: Essai 1200 GS  (Lu 2738 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne cool_eyer

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 2472
    • Un os à ronger
  • Moto: 2 roues lotus elise 111s à gauche, et 2 autres à droite.
Essai 1200 GS
« le: 25 mai 2009 à 16:09:03 »
Par ce beau week end où qu’il fait du soleil, et pourquoi que j’irai pas essayer Miss 1200 gs ? D’abord ça fait un moment que ça me trotte, ensuite c’est un peu une référence en la matière, et même si elle n’est pas vraiment dans mes moyens, un jour, peut-être…

Je me rends donc chez le concessionnaire à coté duquel je passe le week-end pour essayer un modèle de fin 2008 tout beau en gris et noir qu’on me remet sans même me demander de chèque de caution !!!


Prise en main :


Elle est bien belle cette moto tout de même ! Y a des gens qui n’aiment pas, moi j’adore le coté baroudeur, un peu vieux land cruiser mais sur deux roues et avec tout plein de détails qui claquent : la visserie, les caches, les commodos, les phares, le bâti : c’est classe.

Bon, avant de la prendre en main, faut monter dessus. Franchement, à coté de la GS, on se sent petit tellement son gabarit impressionne : haute, large, avec cette finition pleine d’appendices qui lui donne un aspect assez high tech. Comme j’ai pas d‘échelle ni de matos d’escalade, j’utilise la technique dite « vintage » : un pied par dessus la selle, et on vise avec les fesses. En fin de compte, ça se passe mieux que prévu et me voilà juché sur la chose sans trop d’effort. La selle est bonne, mais je m’attendais à encore mieux. J’ai les pieds par terre mais pas tout à fait à plat, donc à déconseiller aux moins de 1,75 je pense (l’avantage, c’est qu’on risque pas de croiser Sarko lors d’une balade spéciale 1200).

J’en profite pour repérer les boutons et commandes : le réglage super aisé de la bulle, les fameux clignos jetés de part et d’autre du guidon (en fait je n’arriverai pas à m’y faire de tout l’essai), le bouton de réglage électrique de suspension, celui d’antipatinage, bref, ça suinte la grosse techno : comme sur les audis ou les mercos, les allemandes font dans le riche et le fort pourvu, mais il faut un paquet de doigts pour domestiquer l'ensemble  :D

Je règle les rétros (dans lesquels on voit plutôt bien) et… go J


Contact et premiers tours de roue.

Vloum ! Eh behhhh ! Depuis la dernière BeuMeu pilotée (une 75 série 5 de 1975), y a eu révolution au pays des bavarois ! Le moteur fait du bruit, et pas un machin de deuche nan nan, ; plutôt un bruit de bi bien franc à l’ouvrage. Clonk : ça c’est du classique, une boite bien teutonne avec en plus un cardan, ça claque encore pas mal. Et gaz.

Souple, si souple…. J’opère un démarrage en douceur car quand même, la moto me semble volumineuse, imposante. Ca ne cahote pas et je ne sens pas du tout l’effet du couple de renversement. Seconde en sous régime, troisième idem, le moteur est très très onctueux, peut-être autant qu’un gros 4. A la différence près qu’à la rotation de la poignée, le couple arrive illico et que la brêle s’arrache du sol avec une grande facilité. En clair, ça tracte fort sans être brutal, on a une curieuse impression de légèreté et de force avec un bon petit délestage de la roue avant jusqu’en fin de seconde. J’y reviens, c’est bizarre : vif, peu inerte, très souple et puissant, que demander de plus ? Ben ça pousse fort, mais ça manque à mon goût d’un tout petit peu de caractère, comme si c’était presque « trop  facile ».

Ni le poids ni la taille ne sont une gène, la moto est vraiment vive pour un cube pareil et, le temps de quitter la ville, on se sent déjà en confiance. Les freins sont excellents et les suspensions gomment bien les accrocs de la route, mais sans trop filtrer non plus : à mon avis, c’est le bon équilibre quand on en a l’habitude. La bulle, et revanche, et malgré sa taille éléphantesque protège un peu moins bien que prévu. Je renonce à utiliser le cligno gauche, j’y arrive pas, et si un jour j’achètais une bmw, je prendrais l’option « gros mongol » à un seul bouton.

Plus vite :

LE terrain de chasse du BeuMeu : à 140 sur route propre, on peut rouler jusqu'en chine sans fatigue (faut juste penser à emmener 3200 litres de fuel). On verouille la 6éme, on se cale sur la selle et on admire le paysage : ça roule tout seul, ça redescend à 90 sur la six, ça repart à 180, on touche à peine aux freins si on anticipe, c'est easyyyyyyyyy ! Et je continue à bien aimer le bruit du moteur, moins discret que ce que je redoutais. Les trous, les bosses sont avalés sans qu'on s'en rende compte, on est bien et ça roule : c'est encore loin l'Amérique, papa ?  ;)

A l’attaque :

Ok, me voilà là où je voulais emmener madame : à l’entrée d’un col du Jura on ne peut plus invitant à l’arsouille de goret : bitume nickel, visibilité, lumière parfaite de fin d’après midi et pneus à température : grogazeeeeuuu !

Grâce à la disponibilité du moulin et surtout à sa souplesse, je fais tout entre le 3éme et le 4éme rapport : ça tombe bien, la boite est un poil « lourde », un poil « lente » et n’aime pas être exagérément brusquée. Et là, je commence à bien m’amuser : le télélever permet de rentrer sur l’angle tout en conservant du gros frein, ce qui bien entendu est un plus indéniable quand il s’agit de croûter quelques mètres à la concurrence. Ce que je savais pas, c’est qu’en plus la fourche ne s’écrase pas ! C’est même assez bizarre au début puisqu’on a tendance à freiner plus fort que nécessaire (ce qui n’induit ni louvoiement ni déséquilibre). En sortie, ça relance fort (mais un tout petit peu aseptisé) et, là aussi, ça file droit même en envoyant toute la sauce (et en déconnectant l’antipatinage), justement parce que la moto n’a pas vraiment plongé en entrée de courbe). Les freinages proprement dits sont de nature arrêter la chose dans n’importe quelle circonstance, mais je n’ai pas eu le temps de vraiment en mesurer toute l’étendue, question de feeling sans doute. Quant à l’agilité, elle est sans défauts : on croirait être au guidon d’une 750 tellement ça change facilement d’angle. Après, question de réglage sans doute, mais j’ai trouvé la moto un tout petit peu floue dans les virages « irréguliers », comme si l’on payait la belle assurance des suspensions par une difficulté à modifier leur orientation. Et pour les grandes courbes à plus de 160, la moto est un peu haute et met un peu moins en confiance que des machines plus « ramassées ». Par ailleurs, on ramasse quand même un peu d’air issue de la bulle sur le bas du casque, et le confort n’est pas tout à fait aussi impérial que ce que j’imaginais (en cela, la varadéro est presque plus confortable).

Conclusion :

Confortable, puissante, vive et marrante, c’est incontestablement une réussite pour un 1200. Mais en 130 kilomètres, je n’ai pas eu le temps d’en prendre complètement le contrôle. Toutefois, ça reste une grosse machine pas tout à fait aussi joueuse que d’autres, mais très rassurante au niveau de son comportement, une sérieuse avaleuse de kilomètres qui sait aussi devenir sportive si ça vous chante, et le tout avec une capacité d’emport faramineuse pour un 2 roues. Pour la question du caractère (moteur et « rail »), je lui préfère légèrement la multistrada, mais pour la sécurité et la possibilité d’avaler des bornes très vite et sans encombre, cette gs est une arme !
« Modifié: 25 mai 2009 à 16:20:49 par cool_eyer »
L’acte surréaliste serait de sortir dans la rue, revolver au
poing, et de tirer dans la foule au hasard. Qui n'a jamais envie d'en finir de la
sorte avec le petit système d'avilissement et de crétinisation en
vigueur a sa place toute marquée dans cette foule, ventre à
hauteur du canon.

Hors ligne Rems

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4476
  • Moto: 944 ST2
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #1 le: 25 mai 2009 à 16:19:55 »
Je me rends donc chez le concessionnaire à coté duquel je passe le week-end pour essayer un modèle de fin 2008 tout beau en gris et noir qu’on me remet sans même me demander de chèque de caution !!!

Mais en 130 kilomètres, je n’ai pas eu le temps d’en prendre complètement le contrôle. ...

Oui mais la question reste entière, IL EST OU CE CONCESSIONNAIRE  ::)  >:D

edit: Merci pour ce CR évidemment  :top:  si tu peux me sponsoriser pour un essai de r1200r ca m'intéresse  >:D
« Modifié: 25 mai 2009 à 16:38:48 par Rems »
Bandit 600 S, YZF 750 R, Paso 750, 1100 GSXR, FJ 1200, TL 1000 S, ST3 S / CBF 500, SV 1000 N, Tiger 1050, R 1150 RT, Bandit 1200 S, Ducati ST2

Hors ligne ChoCoPunX

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 2556
  • Moto: un bloc de C4 et Ze CB500
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #2 le: 25 mai 2009 à 16:20:53 »
T'as essayé la moto jusqu'au Jura? Dis donc t'es bien vu toi   :D

Sinon pour les freinages qui ne tassent pas l'avant, tu avais pitêtre l'option de la répartition électronique de freinage non? ???  EMC ou un truc comme ça


Sympa le CR  :top:

Hors ligne idltalk

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 2534
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #3 le: 25 mai 2009 à 16:33:08 »
T'avais le pack Adventure ?

T'as fait un tour off road ?

Excellent CR en tous cas  :top:

Plus le temps passe et plus elle me plait cette GS 12.

Pour moi, c'est LE trail par excellence.
Punaiz je cale, j'ai aucun truc intelligent à dire dans ma signature.

Hors ligne Kinderbeno

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4004
  • Moto: Fat Ass et Husky
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #4 le: 25 mai 2009 à 18:03:21 »
Tiens je viens juste de voir un Versys en vente sur le boncoin  :D

Poireau de la Team Potager

Hors ligne cool_eyer

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 2472
    • Un os à ronger
  • Moto: 2 roues lotus elise 111s à gauche, et 2 autres à droite.
Re : Re : Essai 1200 GS
« Réponse #5 le: 25 mai 2009 à 18:29:22 »
Tiens je viens juste de voir un Versys en vente sur le boncoin  :D

Nan nan, je le vends pas ! C'est troooooooooooooooop bien !!  T'as essayé ?

@id : pas de pack aventure, et pas de offroad, j'aurais eu peur de la mettre par terre : c'est quand même pas léger comme bébéte !

L’acte surréaliste serait de sortir dans la rue, revolver au
poing, et de tirer dans la foule au hasard. Qui n'a jamais envie d'en finir de la
sorte avec le petit système d'avilissement et de crétinisation en
vigueur a sa place toute marquée dans cette foule, ventre à
hauteur du canon.

Hors ligne Kinderbeno

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4004
  • Moto: Fat Ass et Husky
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #6 le: 25 mai 2009 à 18:34:48 »
Je n'ai pas essayé (bien que ça me tente ce petit jouet), mais je risque d'avoir sa petite sœur d'ici peu !

Poireau de la Team Potager

Hors ligne zekoala

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 3295
  • Live, ride, smile
    • Motards = inconscients? non!
  • Moto: 848 Evo
Re : Re : Essai 1200 GS
« Réponse #7 le: 25 mai 2009 à 18:49:51 »
Sinon pour les freinages qui ne tassent pas l'avant, tu avais pitêtre l'option de la répartition électronique de freinage non? ???  EMC ou un truc comme ça

TELELEVER (une chouette invention soit dit en passant, piquée par les teutons à l'état d'étude à un ingénieur anglais avant dépot du brevet) à prononcer téléleuvère...
Système de suspension particulier chez béhème, qui sépare les fonctions de guidage et de suspension ;)
C'est pour ça que ça ne s'affaisse quasiment pas au freinage.

C'est aussi ce même système qui, je pense, est à l'origine du flou ressenti par notre essayeur du jour.


Deux petites nuances à apporter à ton texte cool :
Citer
Elle est bien belle cette moto tout de même ! Y a des gens qui n’aiment pas, moi j’adore le coté baroudeur, un peu vieux land cruiser mais sur deux roues et avec tout plein de détails qui claquent : la visserie, les caches, les commodos, les phares, le bâti : c’est classe.
visserie sur la 1200GS (je ne sais pas ce que ça donne sur les autres motos de la marque à l'hélice) ne rime pas avec classe...
Je ne sais pas où ils s'approvisionnent, mais la qualité du traitement anti corrosion de ces dernières, un zingage je suppose, n'est pas à la hauteur du reste. Un petit détail décevant sur cette moto.
Citer
LE terrain de chasse du BeuMeu : à 140 sur route propre, on peut rouler jusqu'en chine sans fatigue
je pense que LE terrain de chasse de la GS est double... en fait non! cette moto peut chasser quasiment partout, mais excelle surtout dans le sinueux, les routes à vaches, les routes parsemées d'embuches qui ralentissent particulièrement des motos plus classiques ;)
Elle s'accommode très bien des longs voyages, la preuve en est qu'elle est choisie par nombre croissant de cinquantenaires et plus, mais elle n'est pas conçue pour cruiser sur de parfaits rubans d'asphalte... c'est le terrain de jeu de la R-RT et autre K-GT

Pour ce qui est de l'essai sans chèque de caution, ça a été la même chose pour moi lorsque j'ai essayé aussi bien le GS que la HP2 sport. ;)
@Rems, si tu veux essayer une R1200R, je t'emmène ;)
« Modifié: 25 mai 2009 à 19:00:53 par zekoala »
"chieur: petit animal ressemblant à un koala"... dixit GazzouaL

Hors ligne Rems

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 4476
  • Moto: 944 ST2
Re : Re : Re : Essai 1200 GS
« Réponse #8 le: 26 mai 2009 à 10:13:01 »
@Rems, si tu veux essayer une R1200R, je t'emmène ;)

En y repensant je ne me souviens plus si j'avais laissé une caution ou pas pour l'essai de la R1200S... Merci pour ta propal, si j'y passe je te tiendrais au courant  ;)
Bandit 600 S, YZF 750 R, Paso 750, 1100 GSXR, FJ 1200, TL 1000 S, ST3 S / CBF 500, SV 1000 N, Tiger 1050, R 1150 RT, Bandit 1200 S, Ducati ST2

Hors ligne ReedSmith

  • Animateur LM "Sorties"
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 6722
    • galerie photo
  • Moto: une grenouille, R force one
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #9 le: 26 mai 2009 à 13:16:32 »
Perso j'ai essayé le 1200GS à Alès, et j'ai pas apprécié le coté chewing gum des suspensions.  :-\

Un des gars qui l'a essayé avant moi a fait un tout droit avec sur un changement d'angle en appui et il a failli m'arriver la meme chose au meme endroit (et pourtant sans abuser de la poignée de gaz...  ::) ).

C'est peut etre car j'avais essayé juste avant des motos plus sportives, mais quoi qu'il en soit j'imaginais la 1200 GS beaucoup plus neutre en terme de comportement...

Sinon le moteur et le freinage sont excellents (et j'avoue etre assez accro des suspensions pilotées BM  >:D )
Faites le vous même :
Lutherie Amateur
50 en agglo, 90 en ligne droite, et tout le reste à fond

"L'homme intelligent peut faire le con, le contraire n'a jamais été prouvé" (Anonyme)

Hors ligne cool_eyer

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 2472
    • Un os à ronger
  • Moto: 2 roues lotus elise 111s à gauche, et 2 autres à droite.
Re : Re : Essai 1200 GS
« Réponse #10 le: 26 mai 2009 à 14:15:05 »
Perso j'ai essayé le 1200GS à Alès, et j'ai pas apprécié le coté chewing gum des suspensions.  :-\

Chewing gum, non, je pense que c'est injuste : la moto est nettement plus haute, et le centre de gravité n'est pas du tout au même niveau qu'une sportive : de fait, on ne l'inscrit pas en courbe de la même manière. Mais une fois assise, sur un revêtement piste, je pense que les suspensions sont plutôt rigoureuses. En revanche, ce qu'elles n'apprécient pas, ce sont les corrections ou changement d'assiette intermédiaires : faut être propre sinon ça machouille effectivement un peu (et c'est du au fait qu'un changement de position du corps en hauteur n'est pas équivalent à un changement plus près du sol, du fait de son amplitude).  ;)
L’acte surréaliste serait de sortir dans la rue, revolver au
poing, et de tirer dans la foule au hasard. Qui n'a jamais envie d'en finir de la
sorte avec le petit système d'avilissement et de crétinisation en
vigueur a sa place toute marquée dans cette foule, ventre à
hauteur du canon.

Hors ligne nittaku

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 682
  • Moto: R1150R
Re : Re : Re : Essai 1200 GS
« Réponse #11 le: 26 mai 2009 à 18:36:46 »
Perso j'ai essayé le 1200GS à Alès, et j'ai pas apprécié le coté chewing gum des suspensions.  :-\

Chewing gum, non, je pense que c'est injuste : la moto est nettement plus haute, et le centre de gravité n'est pas du tout au même niveau qu'une sportive : de fait, on ne l'inscrit pas en courbe de la même manière. Mais une fois assise, sur un revêtement piste, je pense que les suspensions sont plutôt rigoureuses. En revanche, ce qu'elles n'apprécient pas, ce sont les corrections ou changement d'assiette intermédiaires : faut être propre sinon ça machouille effectivement un peu (et c'est du au fait qu'un changement de position du corps en hauteur n'est pas équivalent à un changement plus près du sol, du fait de son amplitude).  ;)

Je confirme la sensation de "chewing gum" des suspates de la GS, ressentie ce même jour comme pascal, mais, pour relativiser cela, on a tous les deux essayé la GS, sur circuit, juste après la HP2 Sport ( :love:)....ceci nuance un peu cela  ::)

faudrait lui donner une seconde chance sur des routes à vaches (qui soit dit en passant, conviennent très bien au R aussi  ;)
« Modifié: 26 mai 2009 à 18:39:58 par nittaku »

Hors ligne cool_eyer

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 2472
    • Un os à ronger
  • Moto: 2 roues lotus elise 111s à gauche, et 2 autres à droite.
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #12 le: 26 mai 2009 à 18:38:47 »
Vi bon, après une HP2 forcément  :D
L’acte surréaliste serait de sortir dans la rue, revolver au
poing, et de tirer dans la foule au hasard. Qui n'a jamais envie d'en finir de la
sorte avec le petit système d'avilissement et de crétinisation en
vigueur a sa place toute marquée dans cette foule, ventre à
hauteur du canon.

Hors ligne zekoala

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 3295
  • Live, ride, smile
    • Motards = inconscients? non!
  • Moto: 848 Evo
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #13 le: 26 mai 2009 à 19:17:46 »
Je contre-plussoie (ou alors je moinssoie???) à propos des suspensions chewingum...

Petit rappel : la 1200 GS est un T R A I L
Pour en avoir essayé d'autres (trails...) je ne peux pas lire cela sans réagir.
Cette moto n'est pas une sportive, c'est certain, mais on est loin d'avoir a faire à une quelconque substance molle à mâcher en terme de suspension !
Les "grands" débattements ressentis sont surprenants mais ne sont jamais dangereux et n'ont pas de conséquence sur la tenue de route de la machine.

Je pense que la remarque de Nittaku est importante... car tout est une question de relativité, à coté d'une HP2, pourtant confortable pour la catégorie... la GS est souple.

Quoi qu'il en soit, il est prévu que j'emène miss GS sur piste en août, pour voir  :P
"chieur: petit animal ressemblant à un koala"... dixit GazzouaL

Hors ligne cricridelion

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 617
  • Moto: adidas
Re : Essai 1200 GS
« Réponse #14 le: 26 mai 2009 à 19:41:32 »
Bien agréable a lire ce CR  :top: :top:
Lorsqu'il gèle a pierres fendre cela écarte les fesses des statues