Auteur Sujet: Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes  (Lu 7662 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

nico69

  • Invité
Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« le: 17 février 2008 à 12:52:02 »
Salut,

Hier, nous nous sommes attaqués, avec Loys (Ledreux), au contrôle du jeu aux soupapes de mon R6 de 2000, 52000 km (détails importants pour parler de la fiablilité de moteurs Yam).

Je vais essayer de raconter tout ça, mettre des photos, certainement faire des erreurs et des imprécisions (donc allez y molo les mécanos de métier...). J'ai appris plein de trucs, que je connaissais finalement qu'en théorie donc c'est cool.

Etape n°1 : Démontage de la moto/Accès aux cames. 

On dépose le réservoir.



La boite à air







Après avoir viré quelques caches en plastique on accède au cache-culbus (ici avec les anti-parasites encore branchés).



On débranche les anti-parasites et on les sort (dans les trous se trouvent les bougies)



Voila, nous sommes à l'étape de la dépose du cache-culbus. Alors les sportives c'est bien, mais c'est compact donc rien n'est facile à démonter (passer les outils et sortir les pièces). Ici pour sortir le cache-culbus, nous avons du déposer le ventilo et débrancher certaines durites de refroidissement... Le risque le plus important étant d'esquinter le radiateur.

Vends pièces R6, pas chères... Tout doit disparaitre !



Schéma (très sommaire) de l'organisation d'un moteur 4 cylindres en ligne, 4 soupapes par cylindres



Je sais, les soupapes d'échappement et d'admission ne sont pas de la même taille mais bon...

La distribution se compose de deux engrenages que la chaine de distribution fait tourner  et qui font à leur tour tourner les arbres à cames (1 pour l'échappement, 1 pour l'admission ), arbres à cames sur lesquels se trouvent les "excroissances", les cames,  qui viennent pousser sur les poussoirs qui eux, appuient sur la queue de la soupapes et permettent leurs ouvertures.



(ce n'est pas un moteur de moto)



Vue cylindre 1 et 2.


Le moteur à explosion 4 temps possèdent comme son nom l'indique 4 étapes :
-L'admission : les soupapes d'admission s'ouvrent les laissent rentrer le mélange air/essence, le piston descend en même temps vers le bas du cylindre.
-La compression : le piston remonte pour comprimer le mélange gazeux (toutes les soupapes étant fermées)
-L'explosion : une étincelle apportée par la bougies enflamme le mélange. La détente du gaz  pousse le piston vers le bas du cylindre.
-Enfin l'échappement, le piston remonte, les soupapes d'échappement s'ouvrent et le piston pousse les gaz brulés vers la sortie.

La translation du piston se transforme via la bièle et le vilebrequin à un mouvement de rotation.
 
On note que le piston, pour un cycle complet, passe deux fois par la partie basse du cylindre. Un cycle complet est donc composé de 2 tours de vilebrequins (important pour le jeu aux soupapes).
L’ordre d’allumage sur ce genre de moteur étant cylindres 1-2-4-3.






Etape n°2 : Contrôle du jeu aux soupapes.

Une « trappe » nous permet avoir accès au volant moteur qui est relié au vilebrequin. Le but du jeu étant de faire tourner le vilebrequin afin de l’amener dans la position du PMH (point mort haut). Il s’agit de la position du piston dans le cylindre juste avant l’explosion. Les soupapes sont alors fermées et les cames sont « en l’air » et n’appuient sur rien.

On met le cylindre n°1 en position PMH. Un repère nous permet de trouver cette postion.





Ici la came d’échappement est en bonne position mais pas celle d’admission (came vers le bas, elle appuie sur la soupape d’admission). Nous sommes allés trop loin. Quand nous sommes au PMH, les cames d’admission et d’échappement sont dans la même position que la came d’admission ci-dessus sauf qu’elles se tournent le dos.
Il faut donc revenir d’un demi tour sur le volant moteur (sens inverse des aiguilles d’une montre) et retourner dans l’autre sens jusqu’à la bonne position.

Une fois le PMH trouvé, le contrôle du jeu aux soupapes consistent à mesurer l’espace entre la came et le poussoir (partie verte sur le schéma).



Pour cela on passe des lames en de plus en plus épaisses, les cales, jusqu’à ce qu’elles ne passent plus. Le constructeur donne un jeu mini et un jeu maxi, jeu qu’on retrouve à l’aide de ces cales. Le jeu est différent pour les soupapes d’échappement et les soupapes d’admission.





Mesure du jeu aux soupapes d’échappement.



Mesure du jeu aux soupapes d’admission.

Sur le R6, la tolérance pour les soupapes d’admission se trouvent entre 0.10 mm et 0.20mm, la tolérance pour les soupapes d’échappement se trouvant entre 0.20 mm et 0.30mm.

Si ce jeu est trop important il faudra changer la pastille entre le poussoir et la soupape (partie rouge sur le schéma) pour une pastille plus épaisse et s’il est trop faible, mettre une pastille plus fine.

Hier, nous avons trouvé des jeux dans les tolérances puisque nous avions 0.10<x<0.15 pour l’admission et 0.20<x<0.25 pour l’échappement. Ouf, le changement des pastilles est un boulot énorme puisque il nécessite la dépose des arbres à cames, des poussoirs et par conséquent de la chaine de distribution. Il faudra recaler le moteur au remontage pour retrouver le cycle de fonctionnement.

Le jeu aux soupapes se fait sur toutes les soupapes de tous les cylindres. Il est nécessaire de les mettre dans la position du PMH, les uns après les autres en suivant l’ordre d’allumage. Pour passer du cylindre n°1 au n°2, on fait donc tourner le volant moteur de 180°, de 360° pour le cylindre 4 par rapport au 1 et de 540° pour le cylindre 3 par rapport au 1. Enfin on fait tourner de 180° pour revenir au cylindre 1. On a une rotation totale de 720° ce qui correspond à 2 tours de moulin (on a vu plus haut que ça correspondait à un cycle complet).

Une fois le contrôle des 16 soupapes effectué, on peut procéder au remontage.

Pour conclure cet article sans prétention, j’espère ne pas avoir trop fait d’erreurs ou d’approximations, mais je l’ai compris comme ça. Malgré ses 52000 km, le moteur de mon r6 est en bon état, au moins à ce niveau, donc j’espère faire encore beaucoup de kilomètres dessus !

Je remercie Loys (Ledreux) pour sa patience, son savoir et ses outils. Je remercie aussi le mois de fevrier pour ses températures froides qui nous ont permis d’avoir la goutte au nez toute la journée !...
« Modifié: 17 février 2008 à 13:04:45 par Silent Phong »

Hors ligne Guims

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 467
  • Y fais faim non. .?? ;o)
    • Le Moto Web de L'@rsouille
  • Moto: ZZR 1400
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #1 le: 17 février 2008 à 12:58:18 »
 :top: Bon résumé, Bravo . . .

Perso, juste en lisant j'étais déjà fébrile. . Alors avant de réussir à faire ça sur une brêle . . . J'aurais eu le temps d'économiser pour payer le mécano. . .  ;D

Hors ligne Ledreux

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 348
  • Moto: Un V4 > défunt regretté remplacé par twin pointu
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #2 le: 17 février 2008 à 13:22:21 »
Chouette CR Nico'  :top:
A refaire par 30°C, avec un soda bien frais à porté de main !
 

nico69

  • Invité
Re : Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #3 le: 17 février 2008 à 13:23:21 »
Chouette CR Nico'  :top:
A refaire par 30°C, avec un soda bien frais à porté de main !
 

J'ai pas dit de connerie, Maïtre ?...  ;D

Hors ligne Ledreux

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 348
  • Moto: Un V4 > défunt regretté remplacé par twin pointu
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #4 le: 17 février 2008 à 13:35:47 »
Ben non, c'est bon on peut aller postulé chez Yam'  ;D
Ahhh, Peut-être bien que les soupapes d'admission sont à la place des soupapes d'échappement sur ton schéma... ;)

Hors ligne Winnie

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 796
  • Moto: 750 GSX-F Full Black
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #5 le: 17 février 2008 à 15:44:57 »
La vache c'est une belle galère de bosser sur une sportive  :o, l'affaire avait été bien moins compliqué sur mon bandit  :P.

Chouette résumé en tout cas. :top:

Hors ligne Ledreux

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 348
  • Moto: Un V4 > défunt regretté remplacé par twin pointu
Re : Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #6 le: 17 février 2008 à 16:23:49 »
La vache c'est une belle galère de bosser sur une sportive  :o, l'affaire avait été bien moins compliqué sur mon bandit  :P.

Chouette résumé en tout cas. :top:

"Compact" serai le seul bon mot pour décrire l'implantation du bloc moteur dans le cadre.
Je pense qu'il y a presque autant de travail pour accéder aux arbres à came que pour faire les relevés....
Merci à toi pour le prêt de ton appareil fait maison  ;) Franchement bien réalisé, chapeau !!
(Il est encore au chaud chez moi...)
Dommage que je n'ai pas su l'utiliser correctement...Non seulement ça n'a pas abouti, et en plus on a pris une sacré dose de gaz provenant du reniflard alors qu'on aurait pu éviter  :geek:...
Maintenant Nico mets du gaz à chaque départ pour pas caler, façon kéké style  :2funny: :2funny: :2funny:
Bon c'est quand tu veux pour rectifier le tire, hein Nico ;)



nico69

  • Invité
Re : Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #7 le: 17 février 2008 à 18:28:03 »
Ben non, c'est bon on peut aller postulé chez Yam'  ;D
Ahhh, Peut-être bien que les soupapes d'admission sont à la place des soupapes d'échappement sur ton schéma... ;)


Aaaah putain, le con... Inversez donc les soupapes d'admission et celles d'échappement sur le schema




Merci à toi pour le prêt de ton appareil fait maison  ;) Franchement bien réalisé, chapeau !!
(Il est encore au chaud chez moi...)
Dommage que je n'ai pas su l'utiliser correctement...Non seulement ça n'a pas abouti, et en plus on a pris une sacré dose de gaz provenant du reniflard alors qu'on aurait pu éviter  :geek:...
Maintenant Nico mets du gaz à chaque départ pour pas caler, façon kéké style  :2funny: :2funny: :2funny:
Bon c'est quand tu veux pour rectifier le tire, hein Nico ;)

Oui, je précise, on a également (tenté de) faire la synchro carbu... grâce au dépressiomètre-maison de Winnie... Je voulais faire un CR aussi, mais je n'ai pas eu le temps. On a bien moins maitrisé le bazar et le résultat n'est pas aussi satisfaisant (creux à 5000 tours que je n'avais pas avant...)
« Modifié: 17 février 2008 à 18:42:23 par nico69 »

Hors ligne monkey69

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 271
  • Vie tes reves, reve pas ta vie :)
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #8 le: 17 février 2008 à 19:03:18 »
Sacré CR t'y a mi plus de temps que pour faire tes jeu!  :D





Hors ligne Hurl

  • Webmaster
  • LyonMot' accro
  • *****
  • Messages: 7924
    • Lyon Motard !
  • Moto: Moto Morini 1200 Corsaro & 1200 Granpasso
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #9 le: 18 février 2008 à 12:26:02 »
Hop, j'ai rajouté ce CR dans l'index des tutoriels ;)
Les cylindres c'est comme les seins: 1 c'est pas assez, 3 c'est trop ;)

Hors ligne Winnie

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 796
  • Moto: 750 GSX-F Full Black
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #10 le: 18 février 2008 à 13:51:31 »
A votre décharge, le fait que le dépressiomètre soit à l'huile et pas au mercure (interdit) fait qu'il est très sensible. Il faut y aller tout doucement et ne pas hésiter à faire des pause en coupant le moteur pour que les 4 tuyaux se ré-équilibrent.

Sur le bandit sa nous avait pris une petite heure si je me souviens bien.

Hors ligne yann

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 786
Re : Leçon n°1298 : Je contrôle mon jeu aux soupapes
« Réponse #11 le: 18 février 2008 à 21:26:59 »
joli CR! :top: J'aimerais bien savoir faire ça sur la mienne...
Enfin bon, je me lancerai pas tout seul non plus sinon elle redémarrera jamais!