Auteur Sujet: D'où vient votre passion pour la moto ?  (Lu 45956 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

tite_motarde69

  • Invité
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #60 le: 03 avril 2008 à 20:07:11 »
Moi c'était pour mes 6ans on m'a offert un boite playmobile ou y'avait deux moto une jaune et une noir carénée, je sais pas j'ai flashé dessu et jme suis dit qu'un jour j'en aurai une.

Bon j'ai pas encore une hypersport mais suffit d'un peu de paitience..

Sinon c'est vrai que c'est étrange il n'y avait aucun motard dans mon entourage d'ailleur mes parents sont contre, mais moi ça m'est jamais sorti de la tête, une vraie passion quoi !!

Hors ligne zekoala

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 3295
  • Live, ride, smile
    • Motards = inconscients? non!
  • Moto: 848 Evo
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #61 le: 03 avril 2008 à 20:40:02 »
merci mon EX!!!!!!!!!!! :2funny: :2funny:
je pense, et beaucoup ne le comprendront jamais, que beaucoup de ruptures ont pour origine une privation de moto...
"chieur: petit animal ressemblant à un koala"... dixit GazzouaL

Hors ligne playmobike

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 471
  • En avant les histoires! Alias Bernardo84
  • Moto: kawette full baroufle
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #62 le: 03 avril 2008 à 20:54:01 »
Moi c'était pour mes 6ans on m'a offert un boite playmobile ou y'avait deux moto une jaune et une noir carénée, je sais pas j'ai flashé dessu et jme suis dit qu'un jour j'en aurai une.

quelqu'un a dit playmobile ?  ;D ;D
eh oui eh oui MERCI les playmobile !!!  :2funny: :2funny:

... en avant les histoires !!!
que vous nagiez dans le bonheur ou que vous brassiez dans les emmerdes, pensez à  rester là  ou vous avez pied !         

Vice-présidente de la sauvage team' ! :D :D :D

Hors ligne tchoutch

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 1040
  • Moto: japan yama & us bubull
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #63 le: 03 avril 2008 à 23:13:05 »
moi c'est tout comme vous !!!!!!

tout petit: "mon metier a moi quand je serais grand, ce sera flic en moto!"

pas de motard chez moi , un grand pere qui a toujours roulé en mob parce que pas de permis , une copine de mes parents avec son 500 GPZ, les parents qui refusent d'acheter la 103 rclx de mes reves mais une petite moto toujours trottant dans ma tete .

finalement je fini carrossier , et oui j'aime aussi les voitures !!!!!!!  la vie de couple s'installe, les factures et tout le toutim.

c'est pour mes 32 ans que je me suis dis, les gosses ,le boulot, la barronne il faut que je sorte de tout ça .

inscription fin janvier , moto dans le garage mi fevrier et permis debut mars.

et enfin je revis,  meme si mes sorties sont rares et souvent tres plannifier a l'avance c'est le grand BONHEUR.

la banane sous le casque en permanence .

   

bonaweb

  • Invité
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #64 le: 03 avril 2008 à 23:46:05 »
Moi c'est la passion globale des véhicules motorisés (BAR, motos, kart, etc). Les paters (surtout la mére  :D ) ne voulant pas que je passe le permis étant jeune j'ai fait ma life entre temps (de 18 à 30 ans c'est long quand même...  :P)

Puis les évènements de la vie parfois nous ramènent à des pensées plus terre à terre : purée y'en a marre, j'ai trente balais, je fais que bosser, des emmerdes, et je profite pas  :'( Bon allez je dramatise un peu...  ???

. C'est décidé : je passe le permis et Madame est d'accord, voire enthousiaste pour faire des baladouilles... 

En plus, j'me dis que j'ai atteint l'âge de la raison pour ce genre de kiff !!

Comment ça non ??? ::)

Hors ligne clo

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 2118
    • Mes tableaux contemporains sur mesure
  • Moto: nothing
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #65 le: 04 avril 2008 à 00:29:00 »
merci mon EX!!!!!!!!!!! :2funny: :2funny:
je pense, et beaucoup ne le comprendront jamais, que beaucoup de ruptures ont pour origine une privation de moto...

Tout à fait, d'où l'importance de  se mettre en ménage avec une personne qui à la même passion. Pour ma part c'est un critère fondamental.

Hors ligne Ptitducky

  • Coinc'inette
  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 6938
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #66 le: 04 avril 2008 à 08:19:38 »
Tout à fait, d'où l'importance de  se mettre en ménage avec une personne qui à la même passion. Pour ma part c'est un critère fondamental.



Moi je ne suis pas d'accord...suffit de mettre les choses au clair des le départ... ::)


"Moi, Homme, moi faire moto chaque week end... "
"Toi, Femme, toi faire course chaque week end... "

 :geek: :2funny:



triplestef

  • Invité
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #67 le: 04 avril 2008 à 10:30:57 »
Tout à fait, d'où l'importance de  se mettre en ménage avec une personne qui à la même passion. Pour ma part c'est un critère fondamental.



Moi je ne suis pas d'accord...suffit de mettre les choses au clair des le départ... ::)


"Moi, Homme, moi faire moto chaque week end... "
"Toi, Femme, toi faire course chaque week end... "

 :geek: :2funny:




tu me la presente celle la qui accepte ca si tu la trouve!!! je l epouse sur le champ  ;D ;D :2funny:

Hors ligne Tonyo

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 2571
  • Ready to Race
  • Moto: KTM SuperDuke 990
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #68 le: 04 avril 2008 à 12:08:14 »
Tout jeunot je regardais les GP, ensuite sur la 5, y avait une émission qui passait le dimanche matin ou des jeunes de mon age faisait des courses de moto cross sur des 50-80 cc.
J'ai eu vite fait une mobylette, une honda amigo tout orange... trop classe

Et en voulant régler le tambour avant, j'ai du mal remonté la roue avant et dans un freinage tout tranquille, la roue s'est barrée  :o du coup petit soleil...
J'ai 3 oncles qui ont le permis, et j'ai conduis une FJ1200 pour la première fois sans casque, en short, tee shirt :idiot: dans la rue, et vu l'accélération, j'ai adoré...
Ensuite petite trèves, mon frangin a passé son permis quelques années avant moi (il roule en FJR1300) et quand il a eu sa première moto, un DR 650, il me l'a prété avec lui en SDS pour faire 40 bornes sur nationale, j'avais pas le permis... Après pendant 3 ans, je faisais quelques balades derrière lui et je suis sorti avec une nana qui adore la moto et quand on s'est séparé après 3 ans, j'ai voulu la récupérer et pour ce faire j'ai passé le permis en me disant qu'étant motard elle reviendrai peut etre... Finalement, j'ai passé le permis et ça m'a permis de faire mon deuil de cette relation... et depuis je suis sur Lyon et j'adore ça... sans moto pour le moment, je vous avoue que c'est un peu dur... Mais un jour, ça reviendra  :top:

Hors ligne BadgerBoss

  • LyonMotards
  • Semi Pro
  • ****
  • Messages: 463
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #69 le: 04 avril 2008 à 23:32:55 »
merci mon EX!!!!!!!!!!! :2funny: :2funny:
je pense, et beaucoup ne le comprendront jamais, que beaucoup de ruptures ont pour origine une privation de moto...

Tout à fait, d'où l'importance de  se mettre en ménage avec une personne qui à la même passion. Pour ma part c'est un critère fondamental.

Entièrement d'accord! Partager les passions, c'est tellement mieux...
C'est également pour moi un critère de sélection très important.

Hors ligne Jazz

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 1518
  • V-Twin Vibrations Inside... Epicétou !
  • Moto: Suzie Blue - SVn 6.5K2 - Carbu popopowaaaa !
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #70 le: 05 avril 2008 à 01:41:12 »
Mon histoire à moi ?...
Ben y en a pas vraiment.  :dead:
Jamais d'amis, ni d'entourage à moto... Ou alors un grand-père, à Madagascar qui allait de la capitale à la campagne en pseudo motocross à cause des routes impraticables à l'époque, autrement que par ça, dans les années 60-70.

Une moto ? A quoi ça sert en ville, et surtout à Lyon, une ville où les transports en commun sont si bien implantés ? Pour aller en Primaire, au Collège, au Lycée, au BTS, pour moi c'était Adadas et TCL poweeeerd ! Alors pourquoi se casser le dèrche avec une mob, un scoot, une moto ? De ce côté-là, mes parents étaient rassurés : jamais ils n'entendraient parler de ces engins avec moi.
Toute façon, pour moi, les motards c'étaient que des sauvages, des gars qui se la pètent avec avec leur greluches derrière eux, des personnes qui zigzaguent sur la route, bref, des dangers ! Et en plus, c'est super dangereux pour le motard lui-même.
Y a qu'à voir le voisin qui était au dernier étage de mon immeuble quand j'étais gamin : Momo, 1m80, boule à z, un bon gros morceau avec des tatouages, des cuirs noirs comme, sappé comme le flic des Village People. Bref le look du loubard qui te donne pas envie de le croiser tard le soir...
Suite à un tragique accident dans Choulans, Momo n'est pas revenu, sa compagne SDS était aux urgences, dans le coma, et les enfants de sa compagne le petit Anthony de 5 ans et Amandine 8 ans sont récupérés par les organismes sociaux. Non, la moto, c'est décidément trop dangereux...

Moi, je préfère les belles caisses, si possible tunées, celles qui sont uniques, qui en jettent plein la vue tellement c'est beau, celles qui, en pleine accélération, défriseraient la crinière de Tina Turner, ou celles qui sont tout simplement clinquantes, étincelantes. Exit tout ces bofs avec leurs néons, les gros dés suspendus au rétro, la moumoute sur le volant, c'est pire que kitsch.
Et puis la voiture, c'était vraiment pratique pour emmener les copains, ma côte de popularité avait vite augmenté.
En allant en cours, je croisais tout les matins une Yamaha TDM 850, garée au coin de ma rue... J'aime pas les motos sportives, ni celles qui ont pas de carcasse autour, mais celle-là est pas trop mal.

Un jour d'octobre 2003, en allant au bureau, j'ai pété un câble tout seul dans ma voiture à cause de l'embouteillage qu'il y avait à Vaise. J'en avais marre, j'étais incapable de savoir combien de temps je mettais pour aller au boulot, tant le traffic peut être différent d'un jour à l'autre.
Enervé, j'insultais tous les automobilistes que je voyais jusqu'à ce que je vois un motard qui remonte la file... Là, je me suis dit : c'est ce qu'il me faut, un 2-roues !
Oui mais tant qu'à faire, pas un scoot, si je veux comprendre le 2 roues, autant que ça soit une moto.
Réfléchissons : j'ai mes 21 ans révolus, mon code n'est pas encore expiré, j'ai un CDD qui me permet de me mettre en place un petit projet. Pendant cette journée, j'ai squatté Internet toute la journée pour relever les infos qui m'aideraient, au lieu de bosser. Pour info, je suis informaticien, donc ni vu, ni connu ! J'en parle juste à une collègue qui me parle de son homme qui était possesseurs d'une GSXR SRAD, autrefois et qui aimeraient s'offrir une SuperDuke. Gné ?! En quelle langue elle me parle ? Faut que j'aille voir ce que signifie les initiales GSXR.
Le soir-même, un peu moins con après avoir vu des photos de GSXR (que j'aimais pas vraiment en fait), je me rends dans l'auto-école où j'ai passé le permis voiture. Jacky me reconnaît et c'est à lui que je demande ce qu'il faut pour s'inscrire.
Je rentre chez moi et montre la brochure à ma mère qui me dit : "C'est quoi cette blague, tu plaisantes ? C'est la pire chose que j'ai pu entendre de ta part..." (Aaaaaah, ces mamans qui nous aiment tant...)
Pour moi, c'est pas le moment de se dégonfler, j'vais lui montrer que c'est pas des conneries, nanmého !

Soulagé de beaucoup d'euros dans mon compte en banque, c'est parti, samedi matin première leçon de conduite. J'ai récupéré le casque et les gants trop grands d'un ami, mais c'est tout. Pour le reste, ça sera veste en jean, pantalon en jean et basket.  :dead:
Jacky me demande si j'ai déjà fait du 2 roues quelconque..."Bah euh... du VTT jusqu'à ce que je le casse, mais c'est tout...". C'est mal parti !  :-[
Première leçon, un calvaire : "Put*in, pourquoi on fait des ronds, des zigzags... M*rde, j'ai glissé, j'ai un gros bleu au genou et ce machin pèse une tonne à relever." 4h de galère
Samedi suivant. Deuxième leçon, rebelote : "J'suis trop con de m'être inscrit, j'ai foutu mon fric en l'air... M*rde, j'ai encore glissé et encore mon genou qui ramasse, en plus du coude. Mais qu'est-ce que je fous là ?". Jackie me demande de ramener une bécane du plateau à l'auto-école, mais pas fou, moi, j'vais pas partir de la place des Puces de Vaulx-en-Velin, rouler sur une partie du périph' et en ville jusqu'à Masséna. Jacky : "C'est bon Andry, j'voulais juste savoir si t'étais con."
Blessé dans mon amour propre, j'allais pas donner raison à ma mère et puisque j'étais inscrit, j'irai jusqu'au bout, donc achat du blouson et des gants adaptés à mes mains.
Troisième leçon : "Ca se passe nettement mieux, j'ai même l'impression que je trouve ça pas trop mal". Et cette fois-ci, c'est moi qui rentre la bécane au bercaille, même pas eu peur !  :D
S'en suivent de nombreuses heures d'apprentissage jusqu'à la pratique sur route. C'est là que je me régale. Jacky nous fait sortir de l'agglo, direction Mt Verdun, Villefranche, Est Lyonnais pour travailler les virages, mais à une allure très scolaire, ce qu'il faut pour rester en sécurité.
Je suis transporté, c'est le nirvana, j'adore ça. Est-ce donc ça le sentiment de liberté dont parlent tous les motards ? Y a pas à chier, je les comprends, je suis sur mon nuage, mais reste quand-même concentré.

A suivre...
Posté le: 04 Avril 2008, 23:38:35
Suite et fin...


Avec tout ça, il faut que je trouve la moto immédiatement pour que ça ne serve pas à rien.
Fin décembre, alors que les dates du plateau sont repoussées à cause de la neige et la grève des inspecteurs, je me mets en quète. Moi, j'aime bien la gueule de la SV de 2003, et puis ces leds sont vraiment propre à elles. Oui, mais c'est bien trop cher par rapport à tout ce que j'avais prévu, alors bêtement je me penche sur un ancien modèle de 2002, j'ai pas cherché plus loin (choix que je ne regretterai pas). Surprise : ma mère m'offre mon premier casque, un Airoh Matisse gris mat (look à la Dark Vador que je trouvais sympa) et m'aide à financer la SV.
Ca y est, c'est fait, j'ai MA moto, mais pas le permis. Pour éviter que je fasse une connerie (parce que je suis jeune et con), un copain l'emmène pour moi et la garde dans son garage jusqu'à ce que la place soit faite dans le mien pour l'accueillir.
En mars 2004, un copain se propose de me l'apporter dans mon garage rangé. C'était le fameux jour où il est tombé beaucoup de neige en un seul jour. Une véritable épopée de la ramener de Oullins jusqu'à Lyon Foch. Puis les jours suivants, je la regardais, je la trouvais de plus en plus belle et me mettais à rêver que quelques jours plus tard, elle m'emmènerait enfin.
:love:

Depuis le jour de l'obtention du permis moto, c'est un bonheur chaque fois que j'enfourche ma monture. J'ai pris derrière moi des amis, mon petit frère, ma cousine qui a fini par s'équiper tellement je l'emmène avec moi... et ma mère:o
Ce jour-là, c'était... indescriptible. Elle m'avait elle-même demandé de l'emmener faire un tour. Jamais je n'aurais crû qu'elle monterait un jour, alors qu'elle avait vu cet engin m'envoyer à l'hôpital, en réanimation, 3 semaines après l'obtention du permis. C'était comme une déclaration de mère à enfant : "J'ai compris ce que tu aimes quand tu montes sur ta selle. Prends soin de toi".

Jusqu'à maintenant, elle n'est pas remonté et ne souhaite (pour le moment) pas réitérer l'expérience, mais au moins, quand elle galère à me trouver un cadeau, elle sait dans quels magasins trouver des idées !  :top:

Le chapitre d'après, il a commencé en Septembre 2007, mois où je me suis inscrit sur LM, fait ma toute première balade en groupe et où j'ai rencontré tout ces gens, tous ces motards que je suis content de retrouver pour le moindre prétexte. A ce moment, le mythe du vieux loubard est tombé et j'ai connu une seconde famille.
C'est donc ça l'esprit motard ?...

Ce chapitre-là, il commence à peine et n'est pas près de se clôturer...  ;)


P.S. : désolé pour le roman, mais j'ai pas pu m'empêcher...  :-\

        Oublie le passé simple ou composé, participe au présent pour que ton futur soit plus que parfait.

Hors ligne zekoala

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 3295
  • Live, ride, smile
    • Motards = inconscients? non!
  • Moto: 848 Evo
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #71 le: 05 avril 2008 à 01:43:52 »
tout à fait, d'où l'importance de  se mettre en ménage avec une personne qui à la même passion. Pour ma part c'est un critère fondamental.
;)
"chieur: petit animal ressemblant à un koala"... dixit GazzouaL

labestiole

  • Invité
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #72 le: 05 avril 2008 à 17:18:45 »
Dans ma prez j'ai déjà un peu raconté, mais vu que c'est des bons souvenirs j'insiste ! été soixante treize (1973 pour les jeunes ;)), l'amoureux de ma soeur qui habite en face de chez nous en banlieu parisenne (st cyr l'école) vient nous rendre visite sur notre lieu de vacances familiale avec sa Honda 750 four, le must de l'époque. Il me propose de "faire un tour".....damned ! Cette ballade me marquera au fer rouge pour le restant de ma vie. Lui c'est un vrai pilote, un bricolo en plus, il a aussi une 350, une 450 et une 500 four, des merveilles pour un gamin de douze ans. Tout les week end avec ses potes motards il fais des chronos sur le marché international de Rungis. Ce marché fermé, est ceinturé par une boucle en deux ou trois voies qui sert de piste aux motards de la région parisienne (je dis ça pour ceux qui savent pas !). Au bout d'un moment il a été interdit, vu le nombre de morts et de blessés graves. C'est pour accueillir tout ces mordus de vitesse que sera construit le circuit Carole(du nom de la dernière personne à être décédée à Rungis je crois), avec de vrais équipements de sécurité.
Bref, tout ça pour vous dire que lors de cette "ballade" sur une petite route bretonne très fréquentée par les touristes, j'ai appris qu'un pot pouvait frotter sans que la mort soit obligatoirement au rendez vous. Mais avant de partir je n'étais pas au courant :dead: Donc à chaques virages (nombreux) et à chaque dépassements(très nombreux) je me suis vu mort. Pour le retour j'ai fais simple, j'ai fermé les yeux et j'ai essayé de me rappeler quelques prières apprisent au cathéchisme. ça a dû marcher car je suis encore là ;)
Au retour de vacances j'ai couvert ma chambre de poster de motos en courses et j'ai commencé à réver... ::)
Puis j'ai piqué en cachette la 125 CB Honda de mon frère aïné, je lui ai pêté une fois un retro, une autre fois un sélecteur de vitesse.....mais vu le nombre de pelle qu'il prenait en étant parfois dans des états bizarres :geek:, il ne s'est jamais douté que j'étais à l'origine de ces petits problèmes, jusqu'à ce que je lui annonce l'horrible vérité il y a quelques années ;D
Il m'a fallut attendre mes trente deux ans pour passer le permis, en trois fois(échouage un fois à la lente et une fois à le rapide  >:(). La boite dans laquelle je bossais a mis à ma disposition une moto de "fonction" (ça existe !) car j'effectuais de nombreux déplacement sur Paris. Une 125 GN Suz, très bien pour la ville, puis une autre et une troizième après la casse moteur des 2 précédentes. Elle n'aimaient pas être tout le temps dans le rouge les pauvres.
Après celà ma mienne à moi vraiment, une Diversion XJS...et maintenant ma GSXF chérie...avec laquelle je me rends compte que je ne suis vraiment qu'un amateur en matière de trajectoires contrôlées. Alors grace à LM et aux ballades organisées, j'espère bien progresser, voir pourquoi pas un jours goûter à la piste  :P

Hors ligne mickey

  • LyonMotards
  • LyonMot' accro
  • ******
  • Messages: 6765
    • casimages
  • Moto: l'Ainée
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #73 le: 06 avril 2008 à 05:44:35 »
Bonne idée le post!

Bon j'ai pas lu tout le monde mais apparemment je sors de l'ordinaire "papa maman font de la moto" (mais ya pas de quoi se vanter vous allez voir)

 j'ai jamais eu trop la trique en voyant motards, moto gp en fait je suis pas branché sport mécanique mais plutôt combat.Et les mecs qui se la pètent (genre certains motards) ça me gonfle. voilà pour la situation.

De plus qd j'étais chez mes parents (banlieue parisienne) ils étaient assez (très) chiant en général alors ne serait ce que penser à la mobylette, moto aurait été une perte de temps.

Alors dés que j'ai pu je me suis barrrrrré!!!!

- arrivé à lyon (ville de mon choix) j'ai fini mes études, commencé à taffer et là tout bêtement sur internet je suis tombé sur les vidéos du....ghostrider (c'est la que j'ai honte) et là ça été la REVELATION comme un gamin je me passais les vidéos en boucle et c'est devenu évident que j'aurais une moto dés que je le pourrais.

(Je vous rassure depuis j'ai compris ou se trouvait le plaisir de faire de la moto en tout cas pas sur une autoroute en ligne droite à raser les voitures à 300km/h!!!)

La fille avec qui je sortais de l'époque était absolument contre.Pas grave elle a sauté et j'ai passé permis (en 2005) dans la foulée et au premier contact nickel j'ai eu les bonnes sensations.

j'ai économisé jusqu'a sept 2007 et j'ai trouvé celle sur laquelle je me sens bien.

Depuis je suis totalement satisfait de pratiquer et d'avoir pénétrer dans le monde des motards  :top: :top: :top:

Hors ligne mat31

  • LyonMotards
  • Pro
  • *****
  • Messages: 2398
  • Moto: K13
Re : D'où vient votre passion pour la moto ?
« Réponse #74 le: 06 avril 2008 à 09:18:35 »
Un seul motard dans ma famille mon oncle, étant tout gamin 5-6 j'admirais son Transalp (mea culpa) le look cuir et le casque plein de moustiques, à partir de ce jour où il m'a fait faire un petit tour sur le réservoir je me suis dit que j'en aurais une quand je serais grand.
Ensuite j'ai commencé a rêver d'un 50cm2, je fus l'heureux possesseur d'une 103 rcx achetée d'occasion et bricolée tous les week end à coup de pot de kit, variateur, carbu et réglages de variateurs à masselotes, avec les petites arsouilles entre jeunes dans mon village d'origine.
Arrivé à 18 ans la priorité c'est la voiture donc voiture, le deux roues est mis en stand by mais reste une idée rangée dans un coin.
Suite à une rupture amoureuse comme d'autres personnes du forum, je me suis dit que j'allais me faire plaisir un bon coup pour oublier, donc ni une ni deux direction l'auto ecole saint michel a bron, "bonjour je voudrais passer le permis moto", et 3 mois plus tard le papier jaune dans la poche et 15 jours plus tard une SV 650 S.
Et depuis j'ai rencontré pas mal de membres de LM, participé à divers balades et le monde de la moto est encore mieux que ce que je l'immaginais.
Dernièrement la SV m'a quitté et j'ai décidé de rester en bi et l'aprilia s'est imposée d'elle même.
Cette année je prévois de faire la Corse en moto, pour le paysage et les routes bien viroleuses  :)
V à tous